Synergy, une souris et un clavier pour les gouverner tous.

Bien le bonjour!
Synergy permet de contrôler plusieurs machines avec seulement un clavier et une souris. Il est disponible dans les dépôts (ubuntu et Archlinux).
La configuration seule de synergy n’est pas très compliquée, la documentation sur ubuntu-fr est plutôt simple. Synergy permet aussi de faire du copier/coller de texte entre les machines par exemple.


Le défaut de synergy et de sa configuration, côté server, est que si on bouge les machines de place, on est obligé d’éditer le fichier ~/.synergy.conf pour lui indiquer le nouveau placement des machines. En ce qui me concerne, la seconde machine étant le netbook, son placement n’est jamais le même puisqu’il va dépendre de la place sur mon bureau…
Pour pouvoir modifier simplement la configuration server il existe QuickSynergy qui offre une interface graphique aux reglages de Synergy.

Coté server il faut donc installer Synergy et Quicksynergy (dans les dépôts).
L’interface de Quicksynergy ressemble à ça:

La maison représente donc l’ordinateur server, pour le reste il suffit d’entrer le nom de la machine client du bon côté.
Un simple ‘hostname’ dans un terminal pourra vous donner le nom de votre machine si vous l’avez oublié.

Coté client rien de spécial à faire si ce n’est d’avoir installé synergy et de le lancer avec ’synergyc’ (le ‘c’ signifiant « client ») en précisant l’adresse du server.
Ce qui donne chez moi:

synergyc 192.168.0.2

Rien de plus côté client.

Et vous l’aurez compris, si vous changez votre client de côté, il n’y aura qu’a changer la disposition dans Quicksynergy sur le server. Le client lui ne tient absolument pas compte de la position.
Et pour simplifier les choses, une fois lancé sur le server, quicksynergy se loge dans la zone de notification, permettant un accès rapide côté server pour modifier la configuration, voire ajouter un nouveau client.

Un ‘must have’ pour moi, dès qu’il sagit de travailler sur plusieurs machines.
J’ai ajouté synergyc sur le client aux applications a démarrer automatiquement au lancement de gnome, par contre sur le server je le lance à la demande via Applications-Accessoires-Quick Synergy afin de pouvoir ajuster le placement du netbook.

Il est tout à fait possible d’utiliser quicksynergy côté client. Le seul avantage à cette méthode réside simplement dans la possibilité de se connecter a un server différent de manière graphique via l’onglet ‘USE’. Si le server est toujours le même je ne vois pas forcément l’intérêt de s’alourdir de quicksynergy côté client.

Petite précision pour finir, utilisateur de windows, Mac ou Linux, peu importe vous pouvez en profiter!

Comments are closed.